La biomasse, protagoniste de la bioéconomie

Les protagonistes de la bioéconomie
Il est un fait que la biomasse gagne de plus en plus d’année en année dans le bouquet énergétique espagnol.

Les nouveaux poêles et chaudières à biomasse ont connu une croissance très importante au cours des dernières années, pour une raison fondamentale: les importantes économies réalisées grâce à cette solution par rapport aux dépenses en combustibles fossiles ou au coût élevé de l'électricité, puisque la biomasse représente une économie considérable pour les familles, les entreprises et les administrations elles-mêmes.

Le secteur forestier espagnol, comme cela se passe déjà en Europe, voit bien que l'augmentation de la consommation durable de biomasse aide à mobiliser beaucoup plus de bois et contribue à vaincre l'abandon de la forêt. Et pour l’industrie et les sociétés de services, il est pratiquement impossible de trouver une autre technologie énergétique aussi cohérente avec les postulats de l’économie circulaire, de la maîtrise des coûts d’exploitation et de la gestion des sous-produits.

L'utilisation traditionnelle de la biomasse en Espagne est maintenue dans une grande partie de la société rurale, ainsi que dans l'industrie agroalimentaire et forestière. Environnement à 12% de l’énergie nécessaire au chauffage est produite à partir de biomasse. Et de ce pourcentage, le 30% correspond aux nouveaux poêles et chaudières, plus modernes, à alimentation automatique et à la pointe de la technologie, qui apportent une énergie propre et renouvelable aux villes et au secteur des services. Un chiffre qui atteint à peine le 8% fait des années 10, selon les informations fournies par www.observatoriobiomasa.es.

Expobiomasa ayant évolué depuis sa création dans 2006, en Espagne, le nombre d'installations à biomasse à haute efficacité est passé du 9.600 de 2008 à celui de 244.197. Les 2017% sont des poêles à granulés. Les autres sont des chaudières à biomasse à usage domestique, de puissance inférieure à 90 kW (50), ainsi que des utilisations industrielles ou collectives (15.755) de puissances supérieures ou égales à 11.336kW.