PREPAREZ VOTRE VOYAGE RESERVEZ VOTRE LOGEMENT AUTRES AVANTAGES ET
PRÉPAREZ
TU
VOYAGE
RÉSERVE
TU
LOGEMENT
AUTRES
AVANTAGES et
REDUCTIONS
Appels ouverts à des aides à l'investissement dans des installations de production d'énergie thermique et électrique à partir de sources renouvelables, cofinancées avec des fonds FEDER, dans les communautés autonomes d'Andalousie, d'Aragon, de la Principauté des Asturies, de Cantabrie, de Castille-La Manche, de Catalogne, Estrémadure, La Rioja, Madrid, Melilla, Région de Murcie et Communauté valencienne. CLÉS

Abiertas las convocatorias de ayudas a la inversión en instalaciones de producción de energía térmica y eléctrica a partir de fuentes renovables, cofinanciadas con Fondos FEDER, en las comunidades autónomas de Andalucía, Aragón, Principado de Asturias, Cantabria, Castilla-La Mancha, Cataluña, Extremadura, La Rioja, Madrid, Melilla, Región de Murcia y Comunidad Valenciana.

Clés

  • Los plazos de presentación de solicitudes concluyen en noviembre y diciembre de 2020.
  • Las ayudas son a fondo perdido en régimen de concurrence compétitive.
  • Podrán ser objeto de las ayudas los proyectos y actuaciones de inversión en instalaciones que mejoren la gestión y optimicen la producción térmica e instalaciones de producción de biogás.
  • A parte de calderas de biomasa e instalaciones de biogás, son subvencionables instalaciones de cogeneración que utilicen ciclos rankine orgánicos (ORC) y los equipos nuevos de utilización de biomasa o de depuración de biogás que utilicen equipos de tratamiento o de digestión existentes.
  • En todos los proyectos de biomasa es preceptivo utilizar biocombustible 100% renovable. En instalaciones térmicas no industriales de menos de 1 MW, el equipo de biomasa utilizado deberá acreditar que cumple los requisitos de eficiencia energética estacional y emisiones establecidos en el Reglamento de Ecodiseño, y el biocombustible deberá estar certificado con la máxima calidad según alguna de estas normas: UNE-EN-ISO 17225-2 (clase A1); UNE-EN-ISO 17225-4, (clase 1); 164003 (clase A1); o 164004 (clase A1).
  • Los beneficiarios pueden ser personas físicas o jurídicas, públicas o privadas que cumplan con los requisitos indicados en las bases reguladoras, empresas de servicios energéticos y las comunidades de energías renovables o comunidades energéticas.
  • Tras confirmar la condición de beneficiario y que el proyecto se adecua a los objetivos de la convocatoria, se realiza la evaluación y selección de las solicitudes, que será primero en función a un criterio económico, con una ponderación relativa comprendida entre el 40% y el 80% y después aplicando criterios en función de la zona de Transición Justa, según la viabilidad administrativa o en función de externalidades positivas con una ponderación hasta el 40%.

Más información actualizada

https://www.avebiom.org/asociados/ayudas/ayudas-idae-20200929

Lors de la Conférence européenne sur le biogaz 2020, le grand potentiel du biométhane a été démontré, fournissant de l'énergie renouvelable et contribuant au développement rural, conformément au Green Deal européen. Dans des déclarations de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen: "Pour la neutralité climatique en 2050, nous avons besoin d'un approvisionnement en gaz 100% renouvelable basé sur des gaz verts, comme le biométhane et l'hydrogène." 

Dans la Conférence européenne sur le biogaz 2020 Le grand potentiel du biométhane a été mis en évidence, fournissant de l'énergie renouvelable et contribuant au développement rural, conformément au pacte vert européen. Dans des déclarations de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen: "Pour la neutralité climatique en 2050, nous avons besoin d'un approvisionnement en gaz 100% renouvelable basé sur des gaz verts, tels que le biométhane et l'hydrogène." 

En Europe, le biométhane a un énorme potentiel pour décarboner l'économie du continent, en comptant sur l'utilisation de cultures intermédiaires, qui en plus des bénéfices qu'elles procurent au sol, constituent la matière première pour la production de biogaz. La croissance de ce secteur jusqu'en 2030 pourrait être exponentielle, avec la construction de quelque 10.000 18.000 usines de biogaz, pour s'ajouter aux XNUMX XNUMX existantes. Des politiques de soutien seront nécessaires pour donner confiance aux investisseurs, exigeant des objectifs ambitieux et maîtrisés pour les carburants avancés, y compris le biogaz et le biométhane, des réglementations qui facilitent l'accès aux réseaux de gaz, en plus d'un système de garanties d'origine qui permet le commerce transfrontalier.

Le secteur agricole joue un rôle essentiel dans ce secteur

Tant pour son potentiel que pour être générateur de volumes importants de GES, il nécessite des incitations qui créent un cadre favorable aux investissements et au soutien économique des projets de biogaz, notamment dans les installations elles-mêmes. 
En plus des avantages environnementaux, la digestion anaérobie produit des bioproduits, tels que les biofertilisants, retourne les nutriments au sol et peut générer des empreintes carbone négatives en raison de la séquestration du carbone dans le sol. Ce secteur évoluera vers l'agroécologie, avec des installations proches de la production de déchets. Le biométhane ne peut donc pas être jugé uniquement sur ses coûts de production, mais aussi sur ses nombreux avantages, environnementaux, gestion des déchets, amélioration de la sécurité d'approvisionnement, développement rural, etc. et en tenant compte des facteurs mentionnés, il est compétitif par rapport aux autres alternatives à faible émission de carbone. 
Selon l'Association mondiale du biogaz (WBA), les coûts moyens actuels de production de biométhane, autour de 60 € / MWh, pourraient être inférieurs au coût du carbone en 2030, estimé à environ 200 € / tonne de CO2.

Il existe de grandes différences dans la production de biogaz au sein de l'UE

La France, avec la «Loi de transition énergétique pour une croissance verte» en 2015, a fixé un objectif selon lequel 10% de la consommation en 2030 serait du gaz renouvelable. Actuellement, 155 usines injectent du biométhane dans le réseau. Le taux de croissance est unique dans l'UE, avec en moyenne une nouvelle usine de biométhane par semaine, avec 1.000 2050 projets inscrits au registre des capacités de réserve. En 100, il aura XNUMX% de gaz renouvelable.

En Suède, au Danemark et aux Pays-Bas, il existe des stations-service fournissant du GNC 100% biométhane. Au Danemark, 10% du réseau fournit du biométhane.

En Espagne, nous sommes dans un état naissant, quelque 250 usines produisant de l'électricité et seulement deux usines de biométhane injectant le réseau, en plus d'autres à petite échelle ou démarrant des opérations. Étant l'un des pays de l'UE ayant le plus grand potentiel, ce parc est inapproprié. Les principaux obstacles sont: l'absence d'un cadre réglementaire qui encourage l'investissement, la production et la consommation, et l'absence de système certifiant l'origine renouvelable du biométhane permettant sa commercialisation à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Le secteur compte sur sa capacité à satisfaire la demande croissante du secteur et fait confiance à l'application de l'article 10 Projet de loi sur le changement climatique et la transition énergétique sur la promotion et les objectifs des gaz renouvelables, qui prévoit:

  • objectifs annuels de pénétration des gaz renouvelables dans la vente ou la consommation de gaz naturel,
  • un système de certification qui permet la supervision et le contrôle, et
  • des réglementations favorisant l'injection desdits gaz renouvelables dans le réseau de gaz naturel.
     
Le Séminaire Métropolitain d'Oviedo, autre bâtiment emblématique à forte demande de chauffage, a réalisé l'installation d'une chaudière biomasse polycombustible de dernière génération conçue en standard pour une pression maximale de 5 bars et pour des biocombustibles à taux d'humidité 40% maximum.

Le Séminaire Métropolitain d'Oviedo, un autre bâtiment emblématique à forte demande de chauffage, a effectué l'installation d'une chaudière biomasse multi-combustibles à la pointe de la technologie conçu en standard pour une pression maximale de 5 bar et pour des combustibles issus de la biomasse avec une teneur en humidité maximale de 40%.

Les deux anciennes chaudières diesel ont été remplacées par l'installation d'un caldeira HERZ 800 kW BioFire ce qui assurera l'essentiel de la demande énergétique de l'enceinte, l'installation disposant également d'une chaudière à gaz pour les pics de consommation occasionnels.

La nouvelle chaudière à biomasse est alimentée en copeaux forestiers locaux, réduisant ainsi l'empreinte carbone du bâtiment tout en collaborant à la gestion efficace des forêts de la principauté et en contribuant à l'économie forestière de la région.

source: www.termosun.com

Nul doute que la 15e édition de FITECMA, qui se tiendra du 14 au 17 juillet 2021, au Costa Salguero Center, dans la ville de Buenos Aires, présentera un profil complètement renouvelé. L'inclusion de nouveaux domaines thématiques et le développement d'activités spéciales permettront de travailler sur le concept d'inclusion de l'ensemble de la filière forestière.

Sans aucun doute la 15e édition de FITECMA, qui se tiendra du 14 au 17 de juillet de 2021, au centre Costa Salguero, dans la ville de Buenos Aires, présentera un profil complètement renouvelé. L'inclusion de nouveaux domaines thématiques et le développement d'activités spéciales permettront de travailler sur le concept d'inclusion de l'ensemble de la filière forestière. Attribuer une zone spécifique à la bioénergie (biomasse, technologie et matériaux pour la production d'énergie thermique) va dans ce sens.

La prochaine édition de FITECMA '' a modifié sa structure pour faciliter la visite des visiteurs, en divisant le salon en zones thématiques: Machines; Outils; Industrie 4.0; Provisions; Construction en bois; et la bioénergie, explique Nicolás De Gennaro, directeur exécutif du salon.

Dans ce sens, des partenaires hautement qualifiés ont été sélectionnés dans chacune des activités à mener.

En bioénergie PROBIOMASA a déjà confirmé sa participation - Projet de promotion de l'énergie (FAO - Secrétariat de l'énergie pour le développement productif - Ministère de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche), avec les autorités desquelles des actions de communication spécifiques sont prévues pour permettre la promotion de la biomasse pour la production d'énergie propre. En outre, des contacts sont en cours avec des entreprises nationales et des représentants des principaux fournisseurs internationaux de technologie et des producteurs locaux de granulés de bois.

En même temps, ils prennent négociations avec AVEBIOM - Association espagnole de la biomasse (organisateurs d'Expobiomasa, Valladolid), avec qui des progrès sont en cours faciliter les entreprises espagnoles présentes à FITECMA.

source:

https://fitecma.com.ar/

Les énergies renouvelables continuent d'apporter des avantages socio-économiques en créant de nombreux emplois dans le monde. Le secteur a atteint 11,5 millions d'emplois dans le monde en 2019, soit environ 500.000 de plus que l'année précédente. Ce sont les chiffres publiés par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) dans la septième édition de Renewable Energy and Jobs - Annual Review.

Les énergies renouvelables continuent d'apporter des avantages socio-économiques en créant de nombreux emplois dans le monde. Le secteur a atteint 11,5 millions d'emplois dans le monde en 2019, soit environ 500.000 de plus que l'année précédente.

Ce sont les chiffres publiés par l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) dans la septième édition de Renewable Energy and Jobs - Annual Review.

La bioénergie connaît la plus forte croissance d'une année sur l'autre

Alors que le secteur de l'énergie solaire - solaire photovoltaïque, solaire thermique et de réfrigération et énergie solaire concentrée (CSP) - continue de dominer avec un peu plus de 4,6 millions d'emplois, le secteur de la bioénergie (biocarburants liquides, biomasse solide , biogaz et déchets urbains et industriels) occupe une bonne deuxième place avec un peu plus de 3,62 millions d'emplois.

Le secteur de la bioénergie a connu la plus forte augmentation, 12% en 2019, ce qui se traduit par 395.000 emplois par rapport à 2018, tandis que le secteur solaire a connu une augmentation de 4% soit 168.000 emplois par rapport à 2018.

Plus inclusif et meilleur équilibre entre les sexes

Les emplois dans les énergies renouvelables ont montré une plus grande inclusion et un meilleur équilibre entre les sexes que les combustibles fossiles. Le rapport souligne que les femmes occupaient 32% de tous les emplois dans les énergies renouvelables, contre 21% dans les secteurs des combustibles fossiles.

Pour renforcer les compétences nécessaires à la transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables, les pays auront besoin de plus de formation professionnelle, de programmes d'études plus solides, de plus de formation des enseignants et d'une utilisation plus large des technologies de l'information et de la communication pour les Apprentissage à distance. La pandémie COVID-19, dit l'IRENA, a souligné la nécessité d'énergies renouvelables pour répondre aux besoins sociaux, économiques et environnementaux.

Attentes d'emploi futures

Le programme de relance post-COVID récemment publié par l'IRENA indique qu'un important programme de relance pourrait créer jusqu'à 5,5 millions de nouveaux emplois au cours des trois prochaines années. Quelque chose qui permettrait au monde de suivre la voie de la création des 42 millions d'emplois dans les énergies renouvelables que Global Renewables Outlook projette pour 2050.

Fuentes:

www.bioenergyinternational.com

www.irena.org

Le premier rendez-vous de la péninsule ibérique exclusivement destiné aux professionnels du secteur lié au gaz renouvelable se tiendra à Valladolid, les 21, 22 et 23 septembre 2021.

Le premier rendez-vous de la péninsule ibérique exclusivement destiné aux professionnels du secteur lié au gaz renouvelable se tiendra à Valladolid, les 21, 22 et 23 septembre 2021.

L'événement, organisé conjointement par le Association espagnole du biogaz et la Association espagnole de la biomasse, promouvra les opportunités commerciales parmi les entreprises participantes en Espagne, au Portugal et en Amérique latine et diffusera également les avantages du développement du biogaz comme source d'énergie renouvelable à la société.

En raison de l'énorme importance du secteur pour atteindre les engagements énergétiques et environnementaux de notre pays à l'horizon 2030, le Salon a trouvé le soutien de l'Association européenne du biogaz (EBA), de Bioenergy Europe (l'association européenne de la bioénergie) ainsi que du ministère pour la transition écologique et le défi démographique à travers l'IDAE

L'un des principaux objectifs de la réunion est de promouvoir les initiatives liées au biogaz et aux autres gaz renouvelables. Le biométhane, dont la composition chimique est similaire à celle du gaz naturel, est capable de tirer parti du système de gaz pour son transport, sa distribution ou son stockage, et de le remplacer dans ses utilisations finales habituelles (cuisson, chauffage, ECS, procédés industriels, transport, etc. .), avec l'avantage indéniable d'être d'origine renouvelable et de contribuer à freiner le changement climatique.

De plus, l'événement présentera touscomme nouvelles sur l'utilisation énergétique de l'hydrogène.

La société européenne a préparé la voie

À l'heure actuelle, il existe un engagement politique clair en Espagne pour ces technologies qui ne s'était pas manifesté à ce jour.

Dans la foulée de la France, qui s'est fixé comme objectif un réseau 100% gaz renouvelable en 2050, l'Espagne s'emploie déjà à définir un cadre stable pour faire du développement du biométhane une réalité, comme l'exige le Pacte vert européen , le Plan national intégré pour l'énergie et le climat et le projet de loi sur le changement climatique et la transition énergétique.

L'Union européenne compte 18.200 usines de biogaz, d'une capacité installée de 11 GWe capable de générer 63 TWeh par an de biogaz, et 750 usines de biométhane qui produisent 23 TWh, avec une projection atteignant 370 TWh en 2030 et 1.170 TWh en 2050.

L'Espagne, avec un peu plus de 200 usines de biogaz et 2 usines de biométhane en fonctionnement, et le Portugal, avec 64 usines de biogaz, ont un long chemin à parcourir pour atteindre les objectifs (données en 2018 - EBA Statiscal Report 2019).

La situation issue du covid-19 oblige toutes les administrations - européennes, nationales et régionales - à accélérer l'injection économique dans ce secteur générateur d'emplois et de richesse locale. De cette manière, l'Espagne, ainsi que le Portugal, réduiront les sorties de capitaux vers d'autres économies tout en apportant un biocarburant renouvelable et exclusif à l'importante infrastructure gazière que nous avons déjà: gazoducs, réservoirs, réseaux de distribution et chaudières.

Les professionnels de la péninsule ibérique auront leur nomination biennale

Les organisateurs du XNUMXer Salon des Gaz Renouvelables sont convaincus que la situation sanitaire se normalisera dans les mois à venir et travaillent déjà à faire du salon, des sessions parallèles et des congrès des espaces sûrs où ils pourront montrer toute l'innovation et la technologie disponibles aux professionnels.

Le I Renewable Gas Show se tiendra parallèlement au Congrès international de la bioénergie et au salon Expobiomasa, dont l’accent est mis sur la valorisation énergétique de la biomasse solide.

L'usine de composants en bois située à Torelló, en Espagne, a franchi une étape importante vers la neutralité carbone grâce à une nouvelle usine de biomasse. Désormais, Quadpack Wood utilisera ses propres déchets de bois pour produire de l'électricité pour ses séchoirs et ses systèmes de chauffage et de climatisation, éliminant ainsi le besoin de combustibles fossiles.
Réduction des coûts d'installation de la gamme de chaudières à pellets Vap. Les stratégies de contrôle ECOFOREST mises en œuvre garantissent l'impulsion directe et la température programmée contre tout système d'émission (radiateurs, ventilo-convecteurs, chauffage par le sol), garantissant une température de retour 10 ºC inférieure à la température d'impulsion, sans qu'il soit nécessaire d'installer vannes d'inertie et anti-condensation et quel que soit le nombre de radiateurs.
La Junta de Extremadura a approuvé une aide pour le démarrage de trois usines de production de granulés de biomasse à Moraleja, Caminomorisco et Herrera del Duque. Quelles en seront les principales caractéristiques?

La Junta de Extremadura a approuvé une aide pour le démarrage de trois usines de production de granulés de biomasse à Moraleja, Caminomorisco et Herrera del Duque. Quelles en seront les principales caractéristiques?

Le conseil a approuvé l'octroi d'une subvention de 2 millions d'euros à chacune des usines, pour un investissement d'environ 30 millions d'euros dans son ensemble. Les trois étages sont identiques. Ils sont conçus pour une production annuelle de 70.000 30.000 tonnes de granulés chacun et consommeront également environ 300.000 XNUMX tonnes de copeaux pour alimenter leurs propres chaudières. Au total, ils extrairont environ XNUMX XNUMX tonnes de biomasse par an de nos montagnes pour des utilisations d'énergie thermique, ils seront donc d'une grande aide pour réduire le combustible forestier et aider à prévenir les incendies majeurs.

Quand commencera la production de granulés dans ces usines?

Nous sommes en retard depuis trop longtemps, mais rien ne pourra être fait tant que le gouvernement autonome n'aura pas réglé l'aide qu'il avait appelée il y a deux ans. Les promoteurs doivent maintenant conclure l'acquisition du terrain, terminer le financement et commencer sa construction. Idéalement, entre cet automne / hiver 2020, le premier d'entre eux commencera la construction et les deux autres le feront tout au long de 2021. Les premiers granulés devraient être mis sur le marché au second semestre de l'année prochaine, si la construction ne s'accumule pas d'autres retards, ce que j'espère non. Les promoteurs disposent d'un délai de 18 mois pour réaliser les travaux tout en maintenant l'aide.

D'où proviendra l'approvisionnement en matière première pour la production de granulés?

L'approvisionnement de chacune des usines proviendra de forêts publiques et privées situées dans un rayon de 150 km maximum des usines. Cela signifie que parmi les trois, plus la biomasse électrique, une bonne partie des zones forestières de la région et certaines des provinces voisines, telles que Salamanque, Ciudad Real et Toledo, sont atteintes. En principe, il y a suffisamment de matière première disponible pour alimenter les six usines, biomasse thermique et électrique, qui, de plus, ne se font pas concurrence, mais se complètent. Les granulés ont besoin de bois rond et la biomasse électrique les restes de végétation d'arbres, d'arbustes et de broussailles. Le mécanisme d'utilisation durable de l'énergie est fait pour répondre à un besoin primordial: éviter les grands incendies dus à l'accumulation de carburant, qui sera désormais utilisé comme énergie.

Lorsque ces trois usines seront pleinement opérationnelles, une plus grande consommation de pellets par les entreprises et le secteur public serait-elle importante?

Les promoteurs ont eu l'idée initiale de produire pour l'exportation. Et, pour cela, ils prévoyaient de construire une usine qu'ils implanteraient à Moraleja, d'où ils exporteraient l'essentiel de leur production via le port de Figueira da Foz. Plus tard, en parlant avec Avante, qui a signé le Protocole signé en son temps avec nous, d'autres options sont envisagées, comme le port sec de la plate-forme logistique de Badajoz, qui pourrait être atteint par chemin de fer depuis un terminal situé à Plasencia. Cela réduirait considérablement la distance sur la route et, sans aucun doute, c'est une option plus qu'intéressante. Mais après s'être entretenus avec le président du conseil d'administration, ils ont décidé de s'associer avec d'autres promoteurs pour tripler l'investissement et faire face à la construction de trois usines, afin de répondre à la future demande de la région elle-même en termes d'énergie thermique.

La Junta de Extremadura, qui est le principal consommateur d'énergie de la région, s'est engagée à changer ses systèmes de chauffage, de refroidissement et d'eau chaude sanitaire en cinq ans, en abandonnant définitivement les combustibles fossiles et en adoptant sa propre énergie, qui produit le mont, biomasse forestière. Cela signifie que les hôpitaux, les centres de santé, les maisons de retraite, les écoles publiques, les écoles secondaires et les bureaux changeront progressivement leurs chaudières dans les années à venir et augmenteront fortement la demande de matières premières forestières.

Si nous pouvons amener les conseils provinciaux, les universités et les municipalités à faire de même, la demande de pellets se multipliera. Il serait également très positif pour l'administration régionale d'adopter des mesures incitatives pour les entreprises et les particuliers afin de voir attractif le changement progressif des chaudières à usage industriel et résidentiel.

source: Annuaire 2020 Énergie et environnement Estrémadure. www.energiaextremadura.com

Accédez à l'interview complète sur

https://energiaextremadura.com/2020/09/02/el-anuario-energia-y-medio-ambiente-extremadura-2020-ya-en-la-calle/

En Suède, des chercheurs de l'Université de technologie de Luleå (LUT) ont conçu et construit une machine forestière autonome qui, selon eux, est désormais prête à être testée sur le terrain. «Nous avons remplacé tout ce que font les humains, et maintenant nous allons le tester», a déclaré Magnus Karlberg, professeur de conception de machines.
Le ministère de la Transition écologique et du défi démographique, à travers l'Institut pour la diversification et les économies d'énergie (IDAE), a approuvé les premiers appels à l'aide du paquet pour financer des projets innovants de technologies renouvelables. Plus de 181 millions d'euros seront alloués pour soutenir des initiatives dans sept régions d'Espagne: